CEPCI

Activités

La place du Québec dans l'économie mondiale depuis 1967

10 Octobre 2017
9:00am - 14:00pm
Auditorium Roland-Arpin du Musée de la civilisation de Québec

À l’occasion du 50e anniversaire du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), le CEPCI organise un colloque portant sur la place du Québec dans l’économie contemporaine. Provisoirement intitulé La place et le rôle du Québec dans l'économie mondiale depuis 1967 : témoin passif, participant mineur ou maillon essentiel?, ce colloque réunira des spécialistes de divers horizons et couvrira des questions comme:

Les dynamiques internes

Quels furent les dates et débats-clés?

Quel rôle le gouvernement québécois et nos outils collectifs (CDPQ, SGF, Hydro-Québec, etc.) ont-t-ils joué au cours de cette période?

Quelle ont été les rôles respectifs du Québec inc et du secteur coopératif?

La dynamique fédérale-provinciale a-t-elle eu un impact sur les enjeux de nature économique et commerciale?

Comment l’économie du Québec s’est-elle ajustée au plan structurel (Bâtir le Québec, le virage technologique, la stratégie des grappes industrielles, etc.)?

Quelle a été la place de l’économie dans nos grands débats de société?

Le Québec dans l’économie continentale et internationale

La société québécoise a-t-elle eu une contribution originale aux débats économiques (protectionnisme vs libre-échange) de ce demi-siècle?

Comment le Québec s’est-il intégré à l’économie mondiale et cette intégration menace-t-elle sa spécificité culturelle et sociale?

Qu’entend-t-on par « internationaliser » l’économie et les entreprises du Québec?

Quels autres débats (questions environnementales – pollution, pluies acides, etc., enjeux énergétiques, etc.) ont influé sur l’agenda commercial?

Ce colloque est présenté avec l'appui de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Atelier - Darwin et les accords commerciaux

17 Mai 2017 9:00am - 18 Mai 2017 15:00pm
Morrin Centre, Québec

Cet atelier de travail, qui mettra en présence des chercheurs de différents domaines, appelés à interagir ensemble et au-delà de leurs champs d’études respectifs, vise à jeter un nouvel éclairage sur les accords commerciaux. Ceux-ci sont traditionnellement analysés de façon atomiste, que ce soit dans leurs processus politiques, leur contenu juridique ou leurs effets économiques. Or, ils font partie d’un écosystème qui les englobe et les dépasse. Cet écosystème, structuré en réseaux, lie les différents acteurs et les différentes institutions, qui évoluent en constantes interactions les uns avec les autres. C’est à partir de ce vivier d’interactions qu’émergent des processus d’innovation, d’apprentissage, et de sélection, bref, d’adaptation. En établissant ainsi une métaphore entre la théorie de l’évolution naturelle et les dynamiques du système commercial, ce colloque permettra d’articuler une nouvelle approche interdisciplinaire de l’étude du commerce international.

 

Parmi les questions qui seront abordées: est-ce que l’interconnexion (entre les États, entre les entreprises, entre les normes, etc.) freine l’innovation et est-ce que l’hétérogénéité la favorise? Est-ce que le système commercial évolue en équilibre ponctué (dans ses relations économiques, juridiques ou politiques) et est-ce que seules des actions exogènes au système peuvent rompre un équilibre? Quelles sont l’impact des innovations disruptives (l’ALÉNA, le commerce électronique, etc.) sur l’évolution de l’écosystème? Quelles sont les interactions entre la diversité et la convergence (entre les économies, entre les normes, entre les types d’acteurs)? Est-ce que la spécialisation dans une niche (un type d’accord, un domaine, une industrie, un mécanisme, etc.), favorise des gains à court terme, mais risque de décroitre la résilience?

 

Programme provisoire. Les chercheurs universitaires intéressés à assister aux échanges peuvent demander une invitation en écrivant à: cepci-darwin2017@hei.ulaval.ca

Les impacts du commerce préférentiel en Afrique

12 Avril 2017
11:30am - 12:30pm
DKN 5325

Présentement Research Fellow à HEC Liège (l’École de gestion de l’Université de Liège), le Dr. Sorgho est membre du CEPCI. Il était auparavant chargé de cours à l’Université Laval et chercheur affilié à la Chaire de recherche du Canada en commerce international agroalimentaire de même qu’au Centre de Recherche en économie de l'Environnement, de l'Agroalimentaire, des Transports et de l'Énergie (CREATE).

 

Titre de la conférence: L’impact des politiques commerciales unilatérales sur les exportations des pays africains bénéficiaires

Depuis les années 70, sous l'égide de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), les pays industrialisés peuvent accorder un accès préférentiel unilatéral à leurs marchés aux produits en provenance des pays en développement. Cette présentation examinera les effets commerciaux de deux concessions commerciales sur les exportations des pays bénéficiaires en Afrique. Il s'agit du programme "African Growth and Opportunity Act (AGOA)" accordée par les États-Unis et le programme "Tout sauf les Armes (TSA)" accordée par l'Union Européenne (UE). En utilisant des données d'exportations vers les États-Unis et l'UE par produit des 54 pays africains sur la période 1996-2015, nous évaluons l'impact de ces préférences commerciales unilatérales sur les exportations des pays éligibles aux préférences. La modélisation de gravité est un excellent outil empirique en économie du commerce international pour étudier les effets ex-post de politiques commerciales sur les flux commerciaux. Afin d'évaluer l'impact commercial réel de ces politiques unilatérales (AGOA et TSA), nous procédons étape par étape, une méthode de Matching suivi d'une estimation par la méthode Différence-in-Differences (DID). Cela permet de contrôler à la fois pour l'endogénéité potentielle de la politique commerciale et son caractère hétérogène en rapport avec les produits et pays. Les principaux résultats montrent que: (1) Les facteurs non économiques tels que la stabilité politique et la liberté d'expression jouent un rôle déterminant dans l'admissibilité des pays aux programmes (AGOA et TSA). (2) Ces politiques unilatérales (AGOA et TSA) ont un impact positif sur les exportations des pays bénéficiaires vers leur donateur, même si la politique TSA est comparativement plus bénéfique en termes d'impact commercial que l'AGOA. Toutefois, nos résultats révèlent une "érosion des préférences" sur le commerce africain vers les États-Unis et l'UE, et ce en raison de la multiplication des accords préférentiels  avec l'arrivée de nouveaux partenaires tels que la Chine, l'Inde ou la Russie en Afrique. Nos conclusions sont d'une grande pertinence pour les universitaires et les décideurs politiques intéressés au débat sur le commerce et le développement.

Faire des affaires en Chine

10 Avril 2017
12:00pm - 14:00pm
Hôtel Plaza Québec, 3031, boul. Laurier, Québec

Le CEPCI vous invite à vous inscrire à "Le Québec, la Chine et l'Asie : Investir dans les Marchés d'actions et/ou y commercer". Les conférenciers seront M. Jean-François Lépine, Représentant du Québec en Chine et Mme Frances Donald de Gestion d'actifs Manuvie. Plus de détails pour vous inscrire en cliquant sur le lien ci-dessus.

 

 

 

L'investissement direct et la transformation alimentaire dans un contexte de volatilité des prix

23 Mars 2017
12:00pm - 13:00pm
Salle 4320 du Pavillon Paul-Comtois

Cette activité est présentée dans le cadre des "Midi séminaires en économie agroalimentaire et sciences de la consommation".

Entrée libre!

Le conférencier sera M. Mankan M. Koné, doctorant en économie agroalimentaire.

Résumé de la présentation:

Le présent document examine la question de la répartition géographique des IDE dans la transformation des produits alimentaires dans un contexte d'incertitude sur les prix agricoles en se basant sur un modèle de gravité. Il est intéressant de se pencher sur cette question en raison de la spécificité géographique de la production agricole (le fait que certains produits soient produits dans des régions particulières du monde). La volatilité des prix des produits agricoles est particulièrement importante pour les transformateurs, et plus particulièrement les multinationales, parce qu'ils utilisent des produits agricoles comme intrants dans leur processus de production. Cette volatilité aura donc une conséquence sur leur choix d'accumulation de capital et sur leurs capitaux placés à l'étranger. En fait, la volatilité des prix des produits agricoles se révèle être l'un des plus grands défis de la chaîne de valeur agricole. Cette volatilité est liée aux changements climatiques, à l'anticipation des agriculteurs, à la rigidité à court terme de l'offre et au caractère saisonnier de la production. Notre étude empirique révèle que la volatilité (risque) dans le pays de destination a un impact négatif significatif sur le stock d'IDE bilatéral. Ainsi, l'emplacement du stock d'IDE est influencé par la volatilité des prix agricoles dans le pays dans lequel les investisseurs directs envisagent d'investir. En outre, la volatilité du pays d'origine joue un rôle positif sur l'IDE bilatéral. Une part plus importante des IDE se trouve donc à l'étranger lorsque la volatilité des prix agricoles dans le pays d'origine augmente.

 

REPRISE - La présidence Trump et l'ALÉNA - Table ronde

17 Mars 2017
11:30am - 13:00pm
Amphithéâtre Hydro-Québec PAVILLON DESJARDINS

Face à un environnement politique en pleine effervescence, créé par une nouvelle administration américaine qui bouscule tout sur son passage et assume ses engagements électoraux, le CEPCI, en collaboration avec le Centre d’études interaméricaines (CEI), vous propose un table ronde intitulée "Trump, l’ALÉNA et le futur des relations Canada--Mexique--États-Unis: quels scénarios?" Cliquez ici pour voir notre nouvelle affiche!

La spectaculaire entrée en scène du président Trump bouleverse l’échiquier politique et commercial international. Aux premières loges se retrouvent les voisins des États-Unis et ses principaux partenaires commerciaux. Quelles sont les perspectives? Ce tsunami peut-il faire place à une nouvelle construction des relations entre les partenaires de l’ALÉNA ou sommes-nous confrontés à un déluge de proportion biblique? Et, au-delà des États-Unis, quelles options s’offrent au Canada et au Mexique? Comment s’ajuster face à cette déferlante?

Cette table ronde sera animée par Marie-Hélène Gagnon, Professeure agrégée, Département de finance, assurance et immobilier du l'Université Laval, membre des HEI et du CEPCI.

Trois experts des HEI et membres du CEPCI et un professeur mexicain traiteront de ces enjeux:

 Louis Bélanger, Directeur des HEI, Professeur, Département de Science politique, Université Laval: « La présidence mercantiliste: Implications pour le Canada »
 
 
    Isidro Morales Moreno, Professeur à l’École de gouvernance et de transformations publiques, Institut technologique de Monterrey, à Mexico: « Le Mexique face à la renégociation de l’ALÉNA: les enjeux économiques et géopolitiques».
     
     Érick Duchesne, Professeur, Département de Science politique, Université Laval: « Un éléphant ça Trump énormément ! Quelles options pour la souris canadienne ? »
     
     
     Richard Ouellet, Professeur, Faculté de droit, Université Laval: «Trump et le libre-échange, une analyse en trois temps d’après Shakespeare: La Tempête, La Comédie des erreurs et Beaucoup de bruit pour rien»

    REPORTÉE À PLUS TARD -La présidence Trump et l'ALÉNA - Table ronde

    16 Février 2017
    11:45am - 12:45pm
    Atrium du Pavillon de Koninck

    En raison de la grève des employés de soutien de l’Université Laval, nous sommes dans l’obligation de reporter à une date ultérieure l’activité prévue demain.

    Nous sommes désolés des inconvénients!

    Face à un environnement politique en pleine effervescence, créé par une nouvelle administration américaine qui bouscule tout sur son passage et assume ses engagements électoraux, le CEPCI, en collaboration avec le Centre d’études interaméricaines (CEI),  vous propose un table ronde intitulée "Trump, l’ALÉNA et le futur des relations Canada--Mexique--États-Unis: quels scénarios?" (N.B.: cliquez sur le titre pour voir l'affiche).

    La spectaculaire entrée en scène du président Trump bouleverse l’échiquier politique et commercial international. Aux premières loges se retrouvent les voisins des États-Unis et ses principaux partenaires commerciaux. Quelles sont les perspectives? Ce tsunami peut-il faire place à une nouvelle construction des relations entre les partenaires de l’ALÉNA ou sommes-nous confrontés à un déluge de proportion biblique? Et, au-delà des États-Unis, quelles options s’offrent au Canada et au Mexique? Comment s’ajuster face à cette déferlante?

    Cette table ronde sera animée par Marie-Hélène Gagnon, Professeure agrégée, Département de finance, assurance et immobilier du l'Université Laval, membre des HEI et du CEPCI.

    Trois experts des HEI et membres du CEPCI traiteront de ces enjeux:

    •  Louis Bélanger, Directeur des HEI, Professeur, Département de Science politique, Université Laval: « La présidence mercantiliste: Implications pour le Canada »
    •  Érick Duchesne, Professeur, Département de Science politique, Université Laval: « Un éléphant ça Trump énormément ! Quelles options pour la souris canadienne ? »
    •  Richard Ouellet, Professeur, Faculté de droit, Université Laval: «Trump et le libre-échange, une analyse en trois temps d’après Shakespeare: La Tempête, La Comédie des erreurs et Beaucoup de bruit pour rien»

    Les négociations de l’Accord sur le commerce des services (TISA)

    06 Février 2017
    11:30am - 12:45pm
    DKN 3470

    Les accords commerciaux en tout genre sont de plus en plus contestés, d'autant plus que ceux-ci se négocient derrière des portes closes.

     

    Afin de nous éclairer sur l'ACS (l’Accord sur le commerce des services ou TISA), le CEPCI accueille Julien Sylvestre-Fleury, membre de l'équipe d'Affaires mondiales Canada impliquée dans cette négociation.

     

    Sommaire 

     

    Le secteur des services représente un pan important de l'économie canadienne assurant l’emploi d’environ trois Canadiens sur quatre. La variété de services ainsi que les modes de fourniture ont grandement évolué depuis l’entrée en vigueur de l’Accord général sur le commerce des services. C’est dans cette optique que 23 Membres de l’Organisation mondiale du commerce ont choisi de lancer les négociations pour un Accord sur le commerce des services (ACS) en 2013. La conférence vise à démystifier ce en quoi consiste le commerce international des services ainsi qu’à présenter un survol de la substance de l’ACS en cours de négociation.

     

    Conférencier

     

    Julien Sylvestre-Fleury est agent de politique commerciale dans le domaine des services au sein d’Affaires mondiales Canada (AMC). Diplômé de la maîtrise en études internationales de l'Univesité Laval, pour laquelle il s’est vu décerner la médaille d’or du gouverneur général en 2015, il a aussi étudié le droit à l’Université de Sherbrooke et a été assermenté au Barreau du Québec (2011). Ses intérêts portant sur les négociations et le droit international économique, Julien a choisi de concentrer ses efforts sur les négociations d'accords de libre-échange et sur les litiges qui en découlent. Après avoir effectué un certificat en droit transnational à l'Université de Genève, Julien a occupé différents postes à AMC dont un stage à la Mission permanente du Canada à l'Organisation Mondiale du Commerce ainsi qu'un emploi d'avocat à la direction générale du droit commercial international. Julien enseigne par ailleurs le droit international public à temps partiel à l’Université d’Ottawa.

    Mariage des clauses commerciales et non commerciales - un mariage de raison?

    24 Novembre 2016
    11:45am - 13:00pm
    Salle 5325, Pavillon Charles-De-Koninck

    De plus en plus, des enjeux non commerciaux (droits civiques et politiques, droit économiques et sociaux, enjeux environnementaux ou liés à la sécurité) sont inclus dans les accords préférentiels de commerce (APC). Quelles sont les causes et les conséquences de ces normes? Lisa Lechner traite de ces enjeux non commerciaux comme étant des choix secondaires dans le processus d’adoption des politiques publiques. Toutefois, des groupes de pression, jouent un rôle significatif dans l’élaboration de la dimension non commerciale des accords commerciaux. Cela est dû en grande partie au fait que les normes sociales et environnementales des APC ont des répercussions sur les décisions que doivent ensuite prendre les gens d’affaires et les politiciens et, en conséquence, le design institutionnel de ces normes revêt une grande importance.

    N.B. 1) un léger repas sera servi; 2) la conférence sera prononcée en anglais!

    Lisa Lechner est Fellow et chercheure doctorale en politique internationale au département de Science politique et de Sociologie de l’Université de Salzburg (Autriche). De 2005 à 2013, elle a étudié l’économie internationale et la science politique  à l’Université Leopold Franzens d’Innsbruck et à l’École de Management de Nantes, France.

    Cette activité est coorganisée en coopération avec la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale.

    Le boeuf aux hormones: quelles implications pour le commerce des denrées alimentaires?

    17 Novembre 2016
    11:45am - 13:00pm
    Salle 5325, Pavillon Charles-De-Koninck

    Conférencière: madame Louise Dangy, vétérinaire, fonctionnaire du ministère de l'agriculture français. A ce titre, elle réalise une thèse de doctorat en science politique à l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon (France).

    Après avoir assumé des responsabilités pour le gouvernement français auprès de certaines organisations internationales (Organisation Mondiale du Commerce, Codex alimentarius), sa démarche vise à mieux comprendre le rôle des institutions multilatérales dans la régulation du commerce mondial de produits agricoles et alimentaires.

    Louise Dangy réalise présentement une mobilité à l'Université Laval dans le but d'enrichir sa démarche plutôt sous-tendue par la socio-histoire de l'action publique des méthodes et concepts de l'économie politique internationale.

    N.B.: Cette activité est présentée avec la collaboration de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale.

    Résumé:

    "En 1995, les membres du Codex alimentarius, programme de normalisation des Nations Unies, adoptent par vote des normes controversées qui permettent les échanges à l'échelle mondiale de viandes issues d'animaux traités aux hormones. Quelques mois plus tard, les États-Unis et le Canada attaquent devant l'OMC l'Union européenne, qui refuse la commercialisation de "boeuf aux hormones" sur son marché. Ces deux événements, entre controverse scientifique et polémique sur les préférences des consommateurs, contribuent à façonner les institutions de régulation du commerce mondial des denrées alimentaires."

    Libre-échange: le Canada devrait-il se tourner vers la Chine?

    08 Novembre 2016
    11:30am - 12:30pm
    DKN 5325

    Au moment où la Chine et le Canada évoquent, dans le sillage de la mission du Premier ministre Trudeau en Chine, la possibilité de négocier un accord de libre-échange, le CEPCI est heureux d'accueillir Dan Ciuriak, un économiste spécialiste de cet enjeu.

    Cette activité est présentée en collaboration avec le Groupe d'études et de recherche sur l'Asie contemporaine (GÉRAC).

    Sommaire

    Le Canada a mis en place une vaste gamme de politiques pour contrer le déclin de son commerce. Malgré cela, un trou de la taille de la Chine demeure non comblé. La mission du premier ministre Trudeau en Chine, en septembre 2016, constitue une autre étape dans la danse des deux pays vers un accord de libre-échange Canada-Chine. Dans sa présentation intitulée : “Chasing China: Why an economic agreement with China is necessary for Canada’s continued prosperity”, Dan Ciuriak traite des aspects économiques d’un tel accord, des implications en terme de politiques publiques de cette démarche et des défis géopolitiques que devra surmonter le Canada pour conclure une telle entente.

    Conférencier

    Dan Ciuriak est Directeur et principal associé de Ciuriak Consulting Inc. (Ottawa), Senior Fellow au CIGI (Centre for International Governance Innovation de Waterloo), Fellow en résidence à l’institut C.D. Howe (Toronto), et Associé chez BKP Development Research & Consulting GmbH (Munich). Sa pratique professionnelle couvre le commerce international, la finance, la politique industrielle et le développement économique. Il est l’auteur ou l’éditeur de nombreuses publications, à titre personnel ou en tant que fonctionnaire; Dan est appelé à commenter dans les médias et s’est adressé à de nombreux auditoires issus des mondes des affaires, universitaires et gouvernementaux. Il a quitté le gouvernement fédéral en 2008, après 31 ans de carrière, en tant qu’économiste-en-chef numéro deux au Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI). Auparavant, il avait été vice-président du Comité de l’APEC (1994-1998), Conseiller (Finances) à l’Ambassade du Canada en Allemagne (1990-1994) et Chef, Institutions financières, et Directeur de projet, Réforme des institutions financières, au Ministère des Finances du Canada (1982-1990).

    Le CEPCI s'associe aux Midi-Séminaires en économie alimentaire

    20 Octobre 2016 12:00pm - 26 Janvier 2017 13:00pm
    Salle 4320, Pavillon Paul-Comtois

    Le CEPCI est heureux de s'associer aux Midi-Séminaires en économie agroalimentaire et sciences de la consommation pour promouvoir une série de séminaires en agroéconomie.

    Cinq midi-séminaires portant sur des thèmes liés au commerce international sont ainsi présentés entre le 20 octobre prochain et le 26 janvier 2017:

    Date

    Présentateur

    Titre de la présentation

    Jeudi 20 octobre 2016

    Carl Gaigné (Chercheur, INERA, Rennes, France)

    Décisions d'exportation et risques

    Jeudi 27 octobre 2016

    Amevi R. Kouwoaye (Doctorant, Université Laval)

    Le lien entre l'adhésion au GATT et à l'OMC et la pauvreté: le cas des pays en développement

    Jeudi 10 Novembre 2016

    W. Jean-Baptiste Zongo (Doctorant, Université Laval)

    Des facteurs influençant la durée des exportations sur les marchés agricoles et agroalimentaires et le paradoxe tarifaire

    Jeudi 24 novembre 2016

    Mankan M. Koné (Doctorant, Université Laval)

    Investissements des multinationales dans l'industrie alimentaire et volatilité des intrants

    Jeudi 26 janvier 2017

    W. Jean-Baptiste Zongo (Doctorant, Université Laval)

    Création, diversion et réorientation du commerce agricole

    Le Canada et le Québec perdent-ils la bataille du libre-échange?

    20 Octobre 2016
    11:45am - 13:00pm
    Pavillon de Koninck, Salle 3470

    L'environnement commercial du Québec et du Canada est en pleine effervescence. Entre les implications du Brexit, le Partenariat Trans-Pacifique qui est en danger (que ce soit Hillary Clinton ou Donald Trump qui accède à la présidence américaine), l'AECG remis en question par une Union européenne déboussolée et, enfin, le libre-échange avec la Chine évoqué par Justin Trudeau, les voies commerciales du Canada et du Québec n’ont jamais été aussi incertaines. Le contexte actuel de méfiance populaire face aux grands ensembles va à contre-courant de l’ouverture sur le monde, présentée jusqu’ici comme gage de prospérité.

    Conférencier

    Prolifique chercheur et auteur, Stéphane Paquin est professeur à l’École nationale d'administration publique et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée. Son expertise recouvre divers champs, dont les théories de l'économie politique internationale et de la mondialisation, l’économie politique comparée, les modèles de capitalisme face à la mondialisation, la réforme comparée de l'État dans les pays scandinaves et au Québec, la politique internationale du Canada et du Québec et les négociations internationales, gouvernance à paliers multiples et relations intergouvernementales.

    La gouvernance du climat- une approche d'écologie organisationnelle

    29 Septembre 2016
    11:45am - 13:00pm
    DKN-3470

    Le CEPCI est honoré d'accueillir le Dr. Ken Abbott, chercheur mondialement reconnu pour ses travaux en droit, science politique et gouvernance internationale de l'environnement.

    Sa conférence traitera de l'approche suivie dans son article séminal “Organizational Ecology and Institutional Change in Global Governance”.

    Sommaire:

    Les institutions liées à la gouvernance mondiale ont changé de façon spectaculaire au cours des dernières années et de nouvelles formes d'organisation sont apparues, y compris des institutions informelles, des réseaux intergouvernementaux et des organisations privées transnationales réglementaires. Parallèlement, la croissance des organisations intergouvernementales formelles a ralenti. Ainsi, l'écologie organisationnelle fournit un cadre pour comprendre ces changements des modèles de croissance. L’écologie organisationnelle est principalement une théorie structurale, insistant sur l'influence de l'environnement institutionnel, en particulier la densité organisationnelle et la disponibilité des ressources, sur le comportement organisationnel.

    Cette approche nouvelle, par l’analyse de la prolifération des organismes privés de réglementation transnationales (PTROs) comparativement à la stagnation relative des organisations intergouvernementales (OIG), vise à démontrer la valeur explicative de l'écologie organisationnelle. On constate alors que la croissance continue des OIG est limitée par le surpeuplement dans leur environnement institutionnel dense, mais que les PTROs bénéficient de plus de flexibilité grâce à des coûts d’entrée plus faibles et une concurrence plus limitée pour des ressources, leur permettant de se trouver des " niches " où opérer. Cette approche analytique est appliquée, pour validation, au domaine de la gouvernance climatique contemporaine.

    N.B.: la conférence sera prononcée en anglais.

     

    Notes biographiques

     
    Kenneth Abbott est Senior Sustainability Scholar au Julie Ann Wrigley Global Institute of Sustainability et Jack E Brown Professor of Law à la Sandra Day O'Connor College of Law, en plus d'être  professeur à la School of Politics and Global Studies à l'Université Arizona State (ASU). Avant cette deuxième carrière académique à ASU, il a connu une remarquable carrière à titre de professeur et de chercheur à l'Université Northwestern.
     
    L'Université Laval a décerné un doctorat honorifique en études internationales au professeur Abbott, en juin 2016.
     
    Pour plus de détails biographiques, veuillez cliquer ici.

    Le PTP et la culture - menace à l'horizon?

    07 Avril 2016
    11:30am - 12:45pm
    Salle 3244, Pavillon-de-Koninck

    Le Partenariat Trans-pacifique constitue-t-il, comme de plus en plus de gens semblent le croire, une menace pour les politiques culturelles canadiennes et québécoises?

    Pour nous éclairer sur cet important enjeu, le  CEPCI est heureux d'accueillir une spécialiste des questions liées à la diversité culturelle : Véronique Guèvremont, Professeure titulaire, Vice-doyenne aux études supérieures et à la recherche et Directrice des programmes de 2e et 3e cycles à la Faculté de droit de l’Université Laval. Madame Guèvremont prononcera une conférence intitulée: L’exemption culturelle canadienne dans le partenariat transpacifique ou la destinée d’une peau de chagrin

    Résumé:

     

    Le PTP marque une étape importante dans l’évolution de la relation entre le commerce et la culture dans les accords commerciaux conclus par le Canada. L’exemption culturelle globale, présente dans une douzaine d’accords négociés entre 1988 et 2015, est en effet abandonnée au profit d’une nouvelle approche, à la fois fragmentée et parcellaire. D’une part, cette approche expose certaines politiques culturelles en vigueur à un risque de contestation. D’autre part, à l’heure où le Québec et le Canada cherchent les moyens de protéger et de promouvoir la diversité des expressions culturelles à l’ère du numérique dans l’enceinte de l’UNESCO, le PTP s’inscrit dans une dynamique inverse. En effet, bien que les réserves formulées par le Canada protègent une partie du pouvoir règlementaire du Québec et du Canada dans le secteur de la culture, cette protection est considérablement réduite en ce qui concerne la révision des politiques actuelles ou l’adoption de nouvelles mesures adaptées à l’environnement numérique. L’avenir de multiples industries culturelles se situant précisément dans l’univers numérique, l’« exemption culturelle canadienne » du PTP, s’il en est une, constitue au final une véritable peau de chagrin destinée à se réduire au fil de l’évolution et de la transformation de ce secteur de l’économie.

    Les accords de commerce préférentiels et leur impact sur les entreprises

    31 Mars 2016
    11:30am - 12:45pm
    Salle 5317, Pavillon Charles-De Koninck

    Au moment où nous constatons une augmentation du nombre d'accords commerciaux préférentiels (Preferential Trade Arrangements), alors que le Canada est signataire de plusieurs accords de ce genre, tels le PTP et l'AECG, il convient de jeter un regard sur l'impact de tels accords, particulièrement sur les entreprises susceptibles de profiter de tels accords régionaux ou préférentiels. Le CEPCI est heureux d'accueillir un chercheur qui s'est penché récemment sur ces questions.

    N.B. La conférence sera prononcée en anglais.

    Titre: "The Distributional Consequences of Preferential Trade Liberalization: Firm-Level Evidence"

    Conférencier: Leonardo Baccini, Université McGill

    Résumé:  Les relations économiques internationales ont été marquées, au cours des dernières décennies, par des réductions tarifaires consenties sur une base discriminatoire, ou préférentielle. Parallèlement,  les chaînes de valeur ont pris une échelle mondiale: pour réduire leurs coûts, les entreprises les plus concurrentielles divisent leurs différentes étapes de production entre plusieurs pays. Nous affirmons que ces deux transformations d'importance historique pour l'économie mondiale sont profondément liées. Plus spécifiquement, ce papier affirme que des tarifs préférentiels plus bas ont pour effet d'accroître les échanges impliquant les entreprises les plus grosses et les plus productives. Nous validons notre argument grâce à des données d'entreprises couvrant la presque totalité du domaine des investissements directs étrangers américains ainsi que des données tarifaires désagrégées tirées d'accords commerciaux préférentiels signés par les États-Unis. Nous en venons à la conclusion que les tarifs préférentiels redistribuent les gains économiques vers les entreprises les plus concurrentielles, ce qui mène à une augmentation prononcée de la concentration du marché au sein des pays partenaires.  Les entreprises les plus grandes et les plus productives sont les premières bénéficiaires de la récente vague de libéralisation préférentielle des échanges commerciaux.

    M. Jean Charest conférencier d'honneur - Impact du Partenariat Trans-Pacifique sur l’économie et les entreprises du Québec

    09 Mars 2016
    10:30am - 13:45pm
    Hôtel Le Concorde, Québec

    Le Partenariat Trans-Pacifique (PTP) aura un impact déterminant sur les entreprises et l'économie du Québec. Quel sera cet impact sur les PME et sur les entreprises exportatrices? Quels sont les points forts et les lacunes du PTP?

    Le CEPCI est heureux de proposer un panel et un dîner conférence pour traiter de ces enjeux. Le conférencier d'honneur sera M. Jean Charest, Premier ministre du Québec (2003-2012), associé au bureau de Montréal de McCarthy Tétrault.

    M. Charest, un idéateur de l'AECG, continue de s'intéresser aux investissements et au commerce dans la région Asie-Pacifique, se spécialise, notamment dans le droit du commerce et de l'investissement international. 

    Sa conférence sera précédée d'un panel permettant de situer les enjeux du PTP du point de vue des entreprises québécoises. Ce panel sera présidé par Madame Claire Citeau, directrice générale, Alliance canadienne du commerce agroalimentaire (ACCA). Parmi les panélistes, on compte M. Éric Tétrault, président de Manufacturiers et Exportateurs du Québec, M. Yanick Godbout, Président Commerce international Québec, M. John Curtis, économiste de renom, spécialiste du commerce dans la zone Asie-Pacifique et maintenant rattaché à l'Institut C.D. Howe et M. Yan Cimon, professeur, Département de Management, Université Laval. 

    Veuillez cliquer ici pour la TARIFICATION ET INSCRIPTION (nombre de places limité).

    TARIF PRÉFÉRENTIEL - HÔTEL

     

    Les personnes de l’extérieur pourront accéder au tarif gouvernemental et réserver directement leur chambre pour notre événement en suivant l’un ou l’autre de ces liens :

    Réservation Hôtel le Concorde ou http://search.iqrez.com/reservations/HotelConcordeQuebec/search/21209.

     

    Pour accéder au tarif promotionnel, il faut impérativement utiliser le code: GOUVQC1617 et l’insérer dans le rectangle à cet effet (en haut à droite, voir " code promotionnel").

     

        

       

    Partenaire Platine : Centre de recherche industrielle du Québec

     

     

          

     

       Partenaire Or : Gouvernement du Québec

     

    Partenaire Or : Caisse de dépôt et placement du Québec

           

      

                    Partenaire argent: Exportation et Développement Canada

                                                     

          

    Partenariat Trans-Pacifique et gestion de l'offre: qu'en est-il pour le Québec?

    15 Février 2016
    11:30am - 13:30pm
    Salle 2102, Pavillon Paul-Comtois

    L’Accord économique et commercial global (AECG) Canada-Europe et le Partenariat Trans-Pacifique (PTP) contiennent des concessions qui touchent directement le système canadien de gestion de l’offre. Dans ce contexte, quelles sont les perspectives de la gestion de l’offre ? Ce système est-il nécessaire et est-il viable à long terme compte tenu de ces accords commerciaux et des règles de l’OMC?

    Le CEPCI est heureux de s'associer à la Chaire d’analyse de la politique agricole et de la mise en marché collective de l'Université Laval pour présenter le mini-débat: La gestion de l’offre : dernière vache sacrée des négociations commerciales internationales?

    Des experts du monde académique et de l'industrie traiteront des enjeux soulevés, pour le Québec et le Canada, par l'ouverture de certaines brèches, via les plus récents accords commerciaux régionaux signés par le Canada, dans le système de gestion de l'offre en place depuis les années '70.

    Pour plus de détails sur le programme, veuillez cliquer ici.

    L'ALENA et le redéploiement des chaînes de valeur mondiales

    21 Janvier 2016
    11:30am - 12:45pm
    DKN 3470

    Alors que le Partenariat Trans-Pacifique amène de nombreux nouveaux enjeux et qu'il pourrait, selon de nombreux experts, succéder à l'ALÉNA, le CEPCI est heureux de s'associer aux Midis de science politique du Département de science politique de l'Université Laval, pour lancer la saison hivernale de ses midis-conférences, en accueillant une spécialiste de ces questions, Michèle Rioux, professeure à l'Université du Québec à Montréal. Elle prononcera une conférence intitulée "Au-delà de l'ALENA à trois: l'impact des chaînes de valeur mondiales sur un accord de commerce". Auteure prolifique s'intéressant à la mondialisation et au commerce international et, en particulier, à l'ALÉNA, Michèle Rioux  est aussi Directrice du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)."

    Résumé:

    "Au-delà de l'ALENA à trois: l'impact des chaînes de valeur mondiales sur un accord de commerce"

    Cet article examine comment l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) est affecté par le redéploiement des chaînes de valeur mondiales et les nouveaux réseaux de production. Plus spécifiquement, notre étude porte sur le repositionnement de partenaires de l'ALENA dans de nouveaux réseaux transnationaux et souligne la nécessité de  redéploiement des stratégies régionales sur l'axe transpacifique. Nous avons étudié le secteur des TIC (technologies des communications et de l’information) pour montrer comment la Chine est un partenaire clé pour les trois partenaires de l'ALENA, mais surtout pour les États-Unis. Cela suggère des changements dans le processus d'intégration économique/désintégration régionale. Un examen attentif de la chaîne de valeur mondiale d'Apple indique que les entreprises américaines jouent un rôle central dans cette transformation. Nos résultats soulignent le fait que l'intégration régionale est significativement affectée par les réseaux de production transpacifiques reliant l'ALENA à un nouvel espace économique transpacifique émergent. Cela peut aider à expliquer l'importance pour les trois pays de la région de négocier des accords commerciaux transpacifiques comme le Partenariat transpacifique qui peut être considéré comme une renégociation de facto de l'ALENA, 20 ans après son émergence comme un modèle commercial régional.

    Cette communication est une adaptation de Rioux, M., Ares, M. and Huang, P. (2015) Beyond NAFTA with Three Countries: The Impact of Global Value Chains on an Outdated Trade Agreement. Open Journal of Political Science, 5, 264-276. doi: 10.4236/ojps.2015.54028.

    Consultations sur le Partenariat Trans-Pacifique avec le Secrétaire parlementaire au Commerce international

    18 Janvier 2016
    15:45pm - 16:45pm
    Salle 2419, Pavillon de-Koninck

    Le CEPCI organise une rencontre avec le Secrétaire parlementaire de la ministre du Commerce international, M.David Lametti, dans le cadre des consultations, avec des dirigeants provinciaux, des représentants locaux de l'industrie, des experts en la matière et des membres du public, menées par le gouvernement canadien sur le Partenariat Trans-Pacifique (PTP).

    Plusieurs professeurs, membres des HEI et du CEPCI, participeront à cette "conversation" liée au PTP.

    L'activité est ouverte mais, les places étant limitées, les sièges d'observateurs seront occupés sur une base de premier arrivé.

    Assemblée annuelle des membres du CEPCI

    10 Décembre 2015
    11:00am - 12:00pm
    Pavillon Maurice-Pollack, Salle 3105

    Le CEPCI célèbre déjà son premier anniversaire!

    Vous êtes conviés à la première réunion annuelle du CEPCI. 

    Vous pouvez consulter l’ordre du jour provisoire ici.

    N.B. (1): Les étudiants de 2e et 3e cycles devront élire leur représentant au Comité de direction du CEPCI.

    N.B. (2): L’assemblée sera suivie d’un léger goûter.

    Les membres étudiants doivent confirmer leur présence D’ICI LE 3 DÉCEMBRE via le cepci@hei.ulaval.ca.

    Les firmes privées dans le régime global contre le réchauffement climatique

    26 Novembre 2015
    11:45am - 13:00pm
    Pavillon De-Koninck – Local 5325

    Le CEPCI est heureux de s'associer aux "Midi de science politique", à l'lnstitut EDS, à la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, au Centre d'analyses sur les politiques publiques et au GRCP, pour présenter une conférence du Pr. Daniel Compagnon, de l'Université de Bordeaux.

    Professeur en Science Politique à l’IEP de Bordeaux depuis 2000. Daniel Compagnon est Chercheur au Centre Émile Durkheim UMR CNRS 5116 et membre du Management Committee de l’Action COST IS1309 “Innovations in Climate Governance: Sources, Patterns and Effects (INOGOV)"; il travaille actuellement dans le cadre d'un projet ANR CIRCULEX sur l'interface entre régime de lutte contre le changement climatique et régime international de l'aviation civile.

    Résumé de la conférence

    Situées au cœur du système économique capitaliste globalisé, les firmes privées, recourant massivement aux énergies carbonées, constituent un coupable idéal dans la crise climatique. Elles sont montrées du doigt pour leurs actions de lobbying à l'échelon des Etats et pour leurs tentatives de peser sur les négociations internationales au sein du régime initié par la Convention des Nations Unies sur le Changement Climatique depuis 1992. Elles suscitent des jugements souvent très tranchés et leurs initiatives sont parfois perçues comme hypocrites (le fameux greenwashing).

    Pourtant plusieurs facteurs plaident en faveur de la réévaluation du rôle des firmes:

    - la difficulté, pour les Etats, à mettre en place des politiques contraignantes et ambitieuses de réduction des émissions de gaz à effet de serre (par-delà les péripéties de la COP21);

    - la dimension multisectorielle et multiscalaire des politiques concernées;

    - la volonté d'une majorité de managers des firmes transnationales de jouer un rôle proactif pour de multiples raisons.

    Il convient donc de mieux comprendre leurs motivations (nous nous appuierons notamment sur une enquête que nous menons sur l'aviation internationale) et les formes de leur implication. Il s'agit in fine d'évaluer la contribution des firmes privées comme acteurs de la transition écologique, sans toutefois leur signer un chèque en blanc.

    N.B. Un léger goûter sera servi.

    L’importance des premières impressions: la présentation des choses et la réglementation de la fracture hydraulique et du tabagisme

    05 Novembre 2015 11:45am
    Pavillon de Koninck, salle DKN-5325

    Les "Midis-conférences" du CEPCI s'associent aux "Midis de science politique" du département de science politique de l'Université Laval pour présenter la conférence « Quelles voix sont entendues en matière de réglementation de la fracturation et du tabagisme? L’interaction entre la science, l’expertise et les émotions dans les débats sur les politiques européennes. »

    Conférencier: Jacob Hasselbalch, Erasmus Mundus Doctoral Fellow, University of Warwick et Université libre de Bruxelles. Sa thèse vise à démontrer l'économie politique derrière les innovations dites de rupture. Ses recherches sont interdisciplinaires tant en ce qui a trait aux théories qu'aux méthodes  et dépassent les frontières de l'économie politique internationale, de la sociologie économique et de la réglementation transnationale.

    Synopsis : « Dans cette conférence, je cherche à démontrer comment, pourquoi et quand les premières impressions ont de l’importance dans la présentation des enjeux. Je conceptualise cela en mettant l’accent sur la présentation des enjeux par les diverses parties dès le début et je m’attarde à étudier comment l’avantage qui revient au déclencheur du débat se traduit en avantage durable. Les dynamiques observées sont particulièrement révélatrices lorsqu’il s’agit des innovations de rupture comme la fracturation hydraulique (gaz de schiste) et les cigarettes électroniques. Par « rupture » j’entends traiter non seulement des différences techniques et matérielles substantielles des technologies en cause mais, en particulier, la mesure dans laquelle elles remettent en question le socle de leurs fondements sociaux, soit les attentes, normes, et institutions associées à leur utilisation. Ainsi, les débats sur la réglementation de ces technologies sont marqués par un cadrage du débat qui donne lieu à une forte compétition entre les participants cherchant à donner un sens à ces innovations et à ce qu’elles représentent. En me fondant sur des entrevues avec des acteurs-clés en matière d’élaboration des politiques et sur une analyse documentaire secondaire, je démontre comment les résultats issus du cadrage initial entourant les débats réglementaires récents sur ces questions au sein de l’Union européenne ont eu un impact durable sur l’élaboration des politiques et ont amené des interprétations selon lesquelles certains acteurs étaient favorisés par rapport à d’autres. Plus spécifiquement, cela se produit lorsque le cadre en place provoque une institutionnalisation des attentes qui, par la suite, sont perçues comme normales dans la poursuite des activités sociales. Les cas varient selon le degré auquel le grand public a été effectivement exposé à la compétition de cadrage du départ.  Ainsi, alors que le débat sur la cigarette électronique s’est d’abord déroulé parmi des représentants la santé publique partageant une communauté d’esprit et une formation similaires, celui sur la fracturation hydraulique s’est révélé très public et très controversé d’entrée de jeu. Ce qui a conduit à des différences en ce qui a trait à l’impact des premières impressions dans les deux cas. 

    N.B. (1): La conférence sera prononcée en anglais.

    N.B. (2): Un léger goûter sera servi.

    Table ronde sur le Partenariat Trans-Pacifique

    03 Novembre 2015
    11:30am - 13:00pm
    Salle 3A, Pavillon Charles-de-Koninck

    L’accord sur le Partenariat Trans-Pacifique (PTP) promet de changer profondément et durablement notre environnement commercial. Quels sont ses perspectives de ratification et quels seront ses effets sur le Québec et le Canada ? Divers chercheurs et membres du CEPCI vont apporter un éclairage pluridisplinaire sur cet accord.

    1. La santé publique et le PTP: l'exception pour le tabac, Chantal Blouin, Chercheure d'établissement, Institut national de santé publique et chercheure associée aux HEI
    2. Le processus de ratification de l’accord et ses enjeux politiques aux États-Unis, Érick Duchesne, Professeur, Département de Science politique, Université Laval
    3. La redéfinition de la relation commerciale canado-américaine, Richard Ouellet, Professeur, Faculté de droit, Université Laval
    4. La gestion de l'offre : Y a-t-il un pourquoi économique?, Maurice Doyon, Professeur, Département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation, Université Laval
    5. Le PTP et le secteur automobile au Canada : le danger de la ‘maladie australienne’,Yan Cimon, Professeur, Département de Management, Université Laval
    6. Le processus de conclusion et de mise en œuvre du traité au Canada, Charles-Emmanuel Côté,  Professeur, Faculté de droit, Université Laval
    7. Animation: Louis Bélanger Directeur des HEI, Professeur, Département de Science Politique, Université Laval

    LA TABLE RONDE SUR LE PTP ACCESSIBLE EN WEBINAIRE

    03 Novembre 2015 11:15am
    Site internet du CEPCI

    Une première pour le CEPCI: la table ronde du 3 novembre sur le Partenariat Trans-Pacifique accessible en mode webinaire; veuillez vous rendre sur la page internet du Centre ou cliquez ici. Début à 11h30.

    Le CEPCI accueille James Vreeland, un éminent professeur de Georgetown University

    19 Octobre 2015
    11:30am - 12:30pm
    Salle 2419, Pavillon Charles-De Koninck

    À l'invitation du professeur Érick Duchesne, membre du CEPCI, le Centre est heureux d'accueillir le professeur James R. Vreeland, de l'École Edmund A. Walsh de Service extérieur et gouvernemental de l'Université Georgetown. La conférence du professeur Vreeland portera sur la transparence en matière de données économiques et la stabilité politique. Jim Vreeland est un conférencier de haut niveau, spécialiste des questions de mondialisation et du rôle des institutions financières internationales, particulièrement le FMI. Il a publié dans de nombreuses revues scientifiques, tout en étant affilié, au cours de sa carrière, à une dizaine d'universités réparties sur cinq continents.

    Kerem Öge, de l'Université McGill, membre des HEI, spécialiste notamment des questions de transparence et de la géopolitique de l'énergie, auteur d'un article sur le sujet paru récemment dans Eurasian Geography and Economics, commentera la présentation du professeur Vreeland et ouvrira la période des questions qui suivra la conférence.

    Le rapport entre la transparence en matière économique et la stabilité politique - Sommaire

    La transparence demeure comme un mantra pour les décideurs qui se préoccupent d’améliorer la qualité de la vie dans les pays en développement. Mais qu’entend-t-on exactement par transparence? Et quelles en sont les conséquences politiques et économiques? Ce futur ouvrage se penche sur un aspect particulier de la transparence : la dissémination des données économiques. Bien qu’elle soit essentielle aux décisions en matière d’investissement, la disponibilité des données varie grandement. Il n’est peut-être pas surprenant que les démocraties, même celles qui sont relativement pauvres, rendent davantage de données disponibles que les autocraties d’un niveau de développement correspondant. Elles ont de bonnes raisons pour ce faire. La transparence favorise les investissements étrangers et rend les démocraties plus résistantes aux problèmes économiques. Le calcul des autocrates est différent. Les autocraties qui rendent davantage de données économiques disponibles réussissent à attirer des investissements étrangers mais paient un prix en termes de stabilité. Des soulèvements de masses sont alors plus probables. Parfois cela peut entraîner une transition vers la démocratie mais dans d’autres cas cela provoque simplement l’avènement d’un autre régime despotique. Dans d’autres cas, les autocrates utilisent la menacent de soulèvements généralisés pour consolider l’union des élites dirigeantes. Les décideurs sont conscients de ces compromis. Ainsi, les gains en matière d’investissements peuvent ne pas valoir le coût en termes d’un danger accru de soulèvement populaire.

    Cette activité est organisée par le CEPCI avec le soutien du Département de Science politique de l'Université Laval.

    N.B. : La conférence sera prononcée en anglais mais les questions & réponses pourront se déclinées en français.
     

    Important colloque international sur l'OMC présenté avec le soutien du CEPCI

    17 Septembre 2015 8:30am - 19 Septembre 2015 12:45pm
    Château Laurier, Québec

    Le CEPCI est d'heureux d'être associé à la présentation du colloque "Vingt ans de droit de l'OMC : Regards critiques sur un système en constante évolution " organisé par le Centre de droit international et transnational (CDIT) de la Faculté de droit de l’Université Laval. On note la participation d'une imposante et prestigieuse brochette de conférenciers, comprenant des experts canadiens, québécois, américains et européens (Olivier Blin, Robert Brookfield, Dominique Carreau, Charles-Emmanuel Côté, Germain Denis, Loïc Grard, Véronique Guèvremont, Gabrielle Marceau, Petros Mavroidis, Donald McRae, Jean-Frédéric Morin, Richard Ouellet, Geneviève Parent, Joost Pauwelyn, Pierre Pettigrew, Hervé Prince, Hélène Ruiz Fabri, Sonia Rolland, Giorgio Sacerdoti, Pierre Sauvé, Debra Steger, Vincent Tomkiewicz et Baptiste Tranchant).

    Pour de plus amples renseignements, pour consulter le programme ou pour vous inscrire, cliquez ici.

    Midi-conférence du CEPCI: L'arbitrage investisseur-État

    11 Septembre 2015
    11:30am - 12:30pm
    À 11h30 au local DKN-2413, Pavillon Charles-De Koninck

    « L’arbitrage conventionnel investisseur-État : sens dessus dessous! »

    Conférencière: Madame Céline Lévesque, Doyenne et professeur titulaire, Section de droit civil, Université d'Ottawa 

    La doyenne Lévesque discutera de l’opportunité de prévoir l’arbitrage investisseur-État dans les accords économiques et commerciaux liant des pays développés.  La controverse entourant l’inclusion de ce mode de règlement des différends dans l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne ainsi que dans le «  Transatlantic Trade and Investment Partnership »  (TTIP), actuellement en cours de négociations entre l’Union européenne et les États-Unis, servira de toile de fond à cette discussion soulevant des enjeux systémiques de justice internationale et d’équité entre pays développés et pays en développement.

    Conférence sur comment éviter les abus dans les clauses échappatoires des traités internationaux

    09 Avril 2015
    11:30am - 12:30pm
    de 11h30 à 12h30 au Local 2419 DKN

    "Comment rendre les règles internationales enfreignables? La question de flexibilité en droit international” 

    Tous les traités internationaux contiennent des clauses échappatoires permettant aux acteurs d’enfreindre leurs engagements de façon légale. Sans ce type de flexibilité institutionnelle, les pays souverains refuseraient de se lier à des traités rigides. Ces acteurs réalisent que les circonstances du monde social changent: un degré de flexibilité formelle joue le rôle de clause d’assurance contre de tels imprévus. Une question théorique résulte: comment concevoir ces clauses pour à la fois permettre aux acteurs d’échapper quand besoin est, et en éviter l’abus?  

    Conférencier: Krzysztof Pelc est professeur associé et William Dawson Scholar au Département de science politique à l’Université McGill. Ses recherches sur l’économie politique internationale portent notamment sur les conséquences distributives des règles internationales, la notion de participation dans les organisations internationales, le secret et la publicité en négociation, l’ambiguïté optimale en droit, et la conception de flexibilité en droit international.

    Midi Conférence du CEPCI - Fiscalité des entreprises multinationales et recours à des pays tiers: les États en perte de moyens

    30 Mars 2015
    11:30am - 12:30pm
    de 11h30 à 12h30, Salle 3470, Pavillon Charles-De Koninck, Université Laval

    Cette Midi Conférence vous est présentée par le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI)

    Synopsis : Afin de minimiser leurs impôts, les entreprises multinationales utilisent des échafaudages légaux sophistiqués, s’étalant parfois dans plusieurs pays. En prenant comme point de départ la stratégie dite de "Double Irish Dutch Sandwich", la présente étude affirme que la structure du réseau du système international d’impôt est fondamentale pour mieux comprendre les politiques fiscales actuelles. Plus précisément, la capacité que possèdent les entreprises multinationales de faire transiter des fonds via des pays tiers a pour effet de réduire de façon significative l’efficacité des taux d’imposition et ainsi de limiter la capacité des États à adopter des politiques fiscales les concernant. 

    Conférencier : Vincent Arel-Bundock, professeur adjoint au Département de science politique de l’Université de Montréal

    Information : cepci@hei.ulaval.ca

    Un colloque pour les 20 ans des HEI !

    20 Mars 2015 13:30pm - 21 Mars 2015 13:30pm
    Le Grand Salon, Pavillon Maurice-Pollack, Université Laval

    Un colloque international est organisé pour marquer les 20 ans depuis la création des HEI.

    Colloque - Conflits et coopération en mers de Chine

    17 Mars 2015 0:00am
    Salle 2320-2330, Pavillon Gene-H.-Kruger, Université Laval

    Ce colloque est co-organisé par le Groupe d'études et de recherches sur l'Asie contemporaine (GÉRAC) et le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI), avec la collaboration du Centre québécois d'études de géopolitique (CQEG).

    Synopsis : Les mers de Chine orientale et méridionale sont au cœur de voies navigables parmi les plus stratégiques au monde. Outre les richesses pétrolières, gazières et halieutiques qu’elles contiennent, ces régions maritimes se situent à l’intersection des intérêts politiques et stratégiques des trois principales puissances économiques de la planète. Fondées sur des bases juridiques et historiques différentes, appuyées par un jeu d’alliances militaires et politiques en pleine mouvance, ainsi que sur une lecture différente des intérêts économiques en présence, les revendications territoriales maritimes des divers pays de la région remettent en question le statu quo et ont le potentiel de créer une situation de crise susceptible de menacer la paix régionale et même celle du monde.

    Quelle lecture peut-on faire des différends actuels en matière de droit international? Une approche de prévention des conflits, fondée sur des bases juridiques, peut-elle encore peser sur la dynamique en cours? Le régime politique de gestion du conflit, développé par les pays de l’ANASE dans les années 1990, a-t-il épuisé son utilité? L’une ou l’autre de ces zones maritimes sera-t-elle le site d’un conflit militaire entre la Chine et les USA, directement ou par pays interposés, ou entre l’un et l’autre des pays impliqués dans des revendications territoriales maritimes conflictuelles? Quels sont les facteurs susceptibles de promouvoir un règlement pacifique des différends? Quelles sont les options politiques et militaires pour les pays concernés?

    Ce colloque vise à expliquer les principaux aspects juridiques, géopolitiques, économiques et stratégiques d’un conflit, lequel, largement méconnu ici, concerne non seulement les pays limitrophes mais interpelle toute la planète à cause de la menace qu’il laisse peser sur la paix régionale et mondiale.

    En savoir plus : PAGE DU COLLOQUE : hei.ulaval.ca/colloquemersChine

    Montée en gamme et concurrence des pays à bas salaires : faits et implications. - midi conférence du CEPCI

    10 Février 2015
    11:30am - 12:45pm
    Salle 3470, Pavillon Charles-De Koninck, Université Laval

    Activité présentée par le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI).

    Conférencier : Julien-Frédéric MARTIN, professeur assistant au Département des sciences économiques à l’Université du Québec à Montréal.

    Résumé : La perte de compétitivité et le déclin industriel des pays « développés » face à la concurrence des pays à bas coûts sont une réalité en Amérique du nord comme en Europe. Une lecture scolaire de la théorie des avantages comparatifs suggère que les pays devraient se spécialiser dans des industries différentes selon leurs technologies et leurs coûts de production.

    Dans ce contexte, la possibilité d’une spécialisation des pays, au sein des industries dans différents segments de marché, dans la production de biens haut de gamme, serait une réponse possible et soutenable face à la concurrence des pays à bas coûts. Cette spécialisation aurait des conséquences pour le marché du travail au sein des pays développés.

    Information : cepci@hei.ulaval.ca

    Abonnez-vous

    Pour tout savoir sur l'actualité du CEPCI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

    Nous remercions le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec pour la contribution financière essentielle qu’il apporte au fonctionnement du CEPCI.